• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

BIENVENUE SUR LE SITE VACCINATION-INFO.BE

Vaccin après vaccin, âge après âge, le site www.vaccination-info.be vous guide à travers les arcanes de la vaccination. Il démêle pour vous l'écheveau des multiples vaccinations possibles, conseillées ou recommandées en Belgique, aux enfants, adolescents, adultes, travailleurs et voyageurs.

Pour chaque vaccination, il vous sera loisible de découvrir une brève présentation de la maladie et du vaccin, l'incidence de la maladie, le calendrier vaccinal recommandé, les effets indésirables, les contre-indications, les vaccins disponibles en Belgique et ce qu'il vous en coûtera.

 

LA VACCINATION DES ENFANTS
LA VACCINATION DES ADULTES

Le Programme de vaccination de la Fédération Wallonie Bruxelles, géré par l'ONE, donne accès gratuitement aux vaccins recommandés pour les nourrissons et les enfants (5-6 ans, 11-14 ans et 14-16 ans).

Le site vous précise le calendrier vaccinal recommandé et indique où et comment faire vacciner son enfant, où et comment s'informer.

Certains vaccins sont recommandés à tous les adultes (diphtérie, tétanos et coqueluche), d'autres sont conseillés en fonction de leur état de santé et/ou de leur âge (notamment les vaccins contre la grippe, le pneumocoque).

Enfin, certains vaccins sont utiles pour les voyageurs ou lors de la pratique de certaines activités professionnelles ou de loisirs.

 

 

semaine europeenne vaccination


A l’occasion de la semaine européenne de la vaccination, initiée par l’Organisation Mondiale de la santé, l’ONE rappelle l'importance de se faire vacciner contre la rougeole que l’on soit enfant ou adulte, pour soi et pour les autres !
L'ONE invite à vérifier son statut vaccinal et celui de ses enfants et, si besoin, à en parler avec son médecin.

 

Rougeole: soyez vigilants!

L’AVIQ (Agence pour une vie de qualité) en Wallonie et la COCOM à Bruxelles signalent une recrudescence de cas de rougeole.

• La rougeole n’est pas une maladie banale. Très contagieuse, elle peut aussi entraîner des hospitalisations et des complications. En présence de signes de la maladie, il est recommandé de consulter immédiatement son médecin, soit en lui demandant de passer à domicile, soit en prenant un rendez-vous pour la consultation, afin d’éviter de contaminer d’autres personnes en salle d’attente. 
• Pour se protéger et protéger ses enfants, un moyen simple et sûr est la vaccination. Deux doses de vaccin sont recommandées pour protéger les individus à vie contre la rougeole. Cette vaccination est recommandée à l’âge d’un an et à l’âge de 11/12 ans. Elle est offerte pour les enfants via le programme de vaccination de l’ONE. 
Les adultes peuvent être vaccinés par leur médecin généraliste. La vaccination leur est recommandée (impératif pour les professionnels en contact avec les collectivités d’enfants),  pour éviter une éventuelle contamination des jeunes enfants avec qui ils sont en contact. Plus d’informations.

 Les maladies évitables par la vaccination

Sur les traces génialement tracées par Jenner en 1796 et Pasteur un siècle plus tard, la vaccination n'a cessé de progresser pour devenir l'une des mesures de prévention les plus efficaces dans l'histoire de la médecine. Depuis le premier vaccin humain contre la rage, les découvertes se sont multipliées et de nouveaux vaccins apparaissent régulièrement, allongeant la liste des maladies évitables : vaccins contre la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l'Haemophilus influenzae de type b, l'hépatite A, l'hépatite B, la rougeole, la rubéole, les oreillons, le méningocoque C, la grippe, le pneumocoque, le rotavirus, le papillomavirus humain ou HPV (responsable du cancer du col de l'utérus), la varicelle, la fièvre jaune, la méningite à méningocoques, l'encéphalite japonaise, l'encéphalite à tiques d'Europe centrale ou la fièvre typhoïde.

Pour les curieux ou les sceptiques, le chapitre "Vaccination: bon à savoir" aborde l'histoire et les principes de la vaccination, la sécurité des vaccins, ainsi que la politique de vaccination à l'échelle communautaire, nationale et internationale.

Actualisé par l'asbl Question Santé, www.vaccination-info.be se veut accessible à tous, pratique, complet, actualisé et interactif car il permet de répondre à vos questions. Voyez vous-même ! Consultez également d'autres sites d'informations sur la santé conseillés par Question Santé.

Mise à jour le 24/04/2017

 

 

 

Histoire de la vaccination, Principes de la vaccination, Sécurité des vaccins, La vaccination dans le monde, La vaccination en Belgique, Calendrier vaccinal, Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (nourrisson), Vaccination contre l’Haemophilus influenzae de type b (nourrisson), Vaccination contre l’hépatite B (nourrisson), Vaccination contre le méningocoque C (nourrisson), Vaccination contre le pneumocoque (nourrisson), Vaccination contre la poliomyélite (nourrisson), Vaccination contre le rotavirus (nourrisson), Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (nourrisson), Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (5-6 ans), Vaccination contre la poliomyélite (5-6 ans), Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (rattrapage à 5-6 ans), Vaccination contre l’hépatite B (11-12 ans), Vaccination contre le papillomavirus humain (11-14 ans), Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (enfant de 11-12 ans), Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (14-16 ans), Vaccination contre la diphtérie, le tétanos et la coqueluche (adulte), Vaccination contre la grippe (adulte), Vaccination contre le pneumocoque (adulte), Vaccination contre la poliomyélite (adulte), Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (adulte), Vaccinations du voyageur, Vaccination contre l’encéphalite japonaise (voyageur), Vaccination contre l’encéphalite à tiques d’Europe Centrale (voyageur), Vaccination contre la fièvre jaune (voyageur), Vaccination contre la fièvre typhoïde (voyageur), Vaccination contre l’hépatite A (voyageur), Vaccination contre l’hépatite B (voyageur), Vaccination contre la méningite à méningocoques A,C,W,Y (voyageur), Vaccination contre la poliomyélite (voyageur), Vaccination contre la rage (voyageur), Vaccination contre la rougeole (voyageur), Vaccination contre le tétanos et la diphtérie (voyageur), Vaccination contre la tuberculose (voyageur), Vaccination en milieu du travail, Vacciner son enfant est-il obligatoire dans un milieu d'accueil ?, Peut-on assurer que le programme de vaccination proposé en Belgique est valable et raisonnable ?, Les maladies infantiles, comme la rougeole par exemple, font l'objet de recommandations de vaccination. Or la vaccination ne peut-elle pas engendrer les mêmes conséquences que la maladie elle-même ?, Y a-t-il des cas où une personne ne devrait PAS être vaccinée ?, Une bonne hygiène de vie ne suffit-il pas à me protéger contre les maladies ?, Puisque l’enfant développe naturellement son propre système immunitaire, pourquoi le faire vacciner ?, N’est-il pas dangereux d’administrer aux nourrissons plusieurs vaccins en même temps ?, Pourquoi vacciner si tôt après la naissance ?, Est-ce que les vaccins affaiblissent le système immunitaire naturel ?, Pourquoi vacciner contre des maladies qui ont (ou semblent avoir) disparu de notre pays ?, Qu’arriverait-il si nous cessions de vacciner ?, Tous les vaccins présentent un risque. Pourquoi faire courir ce risque à mon enfant ?, Puisque la plupart des enfants sont vaccinés et ne peuvent donc transmettre les maladies concernées, pourquoi devrais-je faire vacciner mon enfant ?, Un vaccin, une fois injecté, est-il toujours efficace ?, Les vaccins sont-ils efficaces ?, Les vaccins peuvent-ils transmettre des maladies animales aux êtres humains ?, Les vaccins contenant des antibiotiques sont-ils dangereux ?, Les vaccins contenant de l’aluminium sont-ils dangereux ?, Les vaccins contenant un dérivé du mercure sont-ils dangereux ?, La grossesse est-elle une contre-indication à la vaccination ?, Une allergie aux levures est-elle une contre-indication à la vaccination ?, Une allergie aux oeufs est-elle une contre-indication à la vaccination ?, Que contiennent les vaccins ?, Comment les anticorps anti-tétanos agissent-ils sur la toxine?, Un rappel de vaccin contre le tétanos peut-il provoquer de fortes réactions ?, Faut-il vacciner les enfants contre la grippe ?, Les vaccins peuvent-ils causer la Mort Subite du Nourrisson ?, Le vaccin contre la coqueluche peut-il causer des lésions au cerveau ?, Vu les modes de transmission de l'hépatite B, pourquoi vacciner un enfant dès l'âge de 2 mois contre cette maladie ?, Le vaccin contre l’hépatite B peut-il causer ou aggraver la sclérose en plaques ?, Une personne atteinte de sclérose en plaques peut-elle se faire vacciner contre la fièvre jaune ?, Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les oreillons peut-il causer la sclérose en plaques ?, Pourquoi ne pas attendre l’âge de 10-12 ans avant de vacciner les enfants contre la rubéole et les oreillons, afin de laisser la possibilité à l’organisme de développer naturellement ces maladies ?, Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les, oreillons peut-il causer l’apparition de maladies inflammatoires de l’intestin (Maladie de Crohn ou recto-colite ulcéro-hémorragique) ?, Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les oreillons peut-il causer l’autisme ?