• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Les maladies infantiles, comme la rougeole par exemple, font l'objet de recommandations de vaccination. Or la vaccination ne peut-elle pas engendrer les mêmes conséquences que la maladie elle-même ?

Certaines vaccinations peuvent engendrer des effets indésirables, parfois de même nature que la maladie. Cependant, comme nous l’avons déjà signalé ailleurs dans ce site, les recommandations sont le fruit d’une analyse rigoureuse de la balance des avantages et des inconvénients de chacune des vaccinations concernées.

Ainsi, à titre d'exemple, nous pouvons comparer la fréquence des complications majeures liées d’une part à la rougeole et d’autre part à la vaccination contre la rougeole (voir tableau). Même si certaines affections très rares peuvent être constatées après l’administration d’un vaccin, la balance (et la recherche de la sécurité) penche nettement en faveur de la vaccination.

 

Rougeole - complications

 

  Liées à la maladie Après vaccination
Pneumonie 3,8 à 7,3/100 0
Convulsions 0,3 à 0,5/100 0,0002 à 0,190/100
Encéphalite 0,5 à 1/1.000 0,001/1.000
Panencéphalite sclérosante subaiguë 5 à 20/1.000.000 0,05 à 0,1/1.000.000
Décès 1/10.000 à 1/4.000 0

Ces estimations valent uniquement pour les pays industrialisés, où l’immense majorité des enfants n’ont pas de problème de malnutrition ou de carences en vitamines; dans les pays en voie de développement, la rougeole est souvent une maladie grave (selon l’Organisation Mondiale de la Santé, des centaines de milliers de personnes décèdent encore annuellement suite à une rougeole).

Mis à jour le 2/03/2015