• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination: qui peut me conseiller ?

Pour prendre une bonne décision liée à la vaccination, il importe que cette information soit juste et fiable.

Lire la suite...

A quoi cela sert-il de se faire vacciner ?

Se faire vacciner, c’est offrir la meilleure protection contre certaines maladies infecteuses graves à ceux qui, en raison de l'âge ou de maladies sous-jacentes, sont les plus vulnérables.

Lire la suite...

Peut-on assurer que le programme de vaccination proposé en Belgique est valable et raisonnable ?

Le programme de vaccination recommandé en Belgique n'est pas décidé à la légère.
Les recommandations sont le fruit d'une analyse rigoureuse de la balance des avantages et des inconvénients de chacune des vaccinations concernées, ainsi que du rapport risque/bénéfice.
Sont recommandées les seules vaccinations qui font pencher la balance du bon côté : le gain individuel ou collectif est établi.

Lire la suite...

Les maladies infantiles, comme la rougeole par exemple, font l'objet de recommandations de vaccination. Or la vaccination ne peut-elle pas engendrer les mêmes conséquences que la maladie elle-même ?

Certaines vaccinations peuvent engendrer des effets indésirables, parfois de même nature que la maladie. Cependant, comme nous l’avons déjà signalé ailleurs dans ce site, les recommandations sont le fruit d’une analyse rigoureuse de la balance des avantages et des inconvénients de chacune des vaccinations concernées.

Lire la suite...

Y a-t-il des cas où une personne ne devrait PAS être vaccinée ?

Oui. Pour des raisons médicales, il est parfois justifié de ne pas administrer un vaccin ou de reporter son administration à plus tard.

Lire la suite...

Une bonne hygiène de vie ne suffit-il pas à me protéger contre les maladies ?

Une bonne hygiène de vie est un excellent complément à la vaccination mais ne peut la remplacer.
La construction d'égoûts et l'approvisionnement en eau potable ont permis par exemple la disparition des épidémies de choléra, qu'on rencontrait encore à Bruxelles au XIXème siècle.

Lire la suite...

Est-ce que les vaccins affaiblissent le système immunitaire naturel ?

Au contraire, les vaccins visent à renforcer le système immunitaire afin de protéger les enfants et les adultes contre certaines maladies.
Le système immunitaire est le mécanisme de défense que l'on retrouve chez chaque individu et qui aide l'organisme à lutter contre la maladie. 

Lire la suite...

Pourquoi vacciner contre des maladies qui ont (ou semblent avoir) disparu de notre pays ?

Malgré que certaines maladies paraissent avoir disparu, la vaccination doit se poursuivre pour plusieurs raisons.

Lire la suite...

Qu’arriverait-il si nous cessions de vacciner ?

S'il n'existait pas de vaccins, il y aurait beaucoup plus de cas de maladies infectieuses, beaucoup plus de complications graves de ces maladies et plus de décès.

Lire la suite...

Un vaccin, une fois injecté, est-il toujours efficace ?

De très nombreux éléments peuvent influencer l'efficacité protectrice d'un vaccin.

Lire la suite...

Les vaccins sont-ils efficaces ?

Les vaccins permettent de très bien prévenir certaines maladies infectieuses, même si aucun vaccin n'est efficace à 100%.

Lire la suite...

Pour quelles raisons la vaccination est-elle un programme de santé prioritaire à l’ONE ?

L’ONE est un organisme de santé publique dépendant de la Fédération Wallonie Bruxelles.
Une de ses missions principales est la promotion de la santé des enfants.

Lire la suite...

Vacciner son enfant est-il obligatoire dans un milieu d'accueil ?

Choisir de placer son enfant dans un milieu d'accueil, c'est choisir de le placer dans une collectivité, avec les obligations qui en découlent.

Certaines maladies sont transmissibles au sein d'une collectivité. Si votre enfant fréquente une crèche ou tout autre milieu d'accueil agréé par l'Office de la Naissance et de l'Enfance (ONE), il vous sera donc demandé de le vacciner contre certaines maladies. L'ONE entend ainsi protéger la collectivité, certains enfants ne pouvant être vaccinés pour des raisons médicales.

Lire la suite...

Faut-il vacciner les enfants contre la grippe ?

Actuellement, en Belgique, la vaccination contre la grippe n'est pas recommandée pour tous les enfants en bonne santé.

La vaccination contre la grippe est par ailleurs contre-indiquée avant l'âge de 6 mois ainsi qu'aux enfants qui présentent une allergie aux oeufs (très rare).

Lire la suite...

Les vaccins peuvent-ils causer la Mort Subite du Nourrisson ?

Les recherches fondées sur des méthodes scientifiques rigoureuses et les comptes-rendus d'études menées partout dans le monde ont conclu que les vaccins ne causent pas le syndrome de mort subite du nourrisson.

Lire la suite...

Vu les modes de transmission de l'hépatite B, pourquoi vacciner un enfant dès l'âge de 2 mois contre cette maladie ?

La question est logique : en effet, on sait que les relations sexuelles non protégées (par l’usage d’un préservatif) sont, dans les pays développés, le mode de transmission le plus fréquent du virus de l’hépatite B.

Lire la suite...

Puisque l’enfant développe naturellement son propre système immunitaire, pourquoi le faire vacciner ?

Les vaccins utilisent un mécanisme naturel pour nous garder en santé, en mettant à contribution notre réponse immunitaire naturelle. Un vaccin stimule la formation d'anticorps et d'autres mécanismes de défense. Si nous sommes exposés à ce virus ou à cette bactérie particulière dans l'avenir, notre système immunitaire sera en mesure de contre-attaquer.

Lire la suite...

N’est-il pas dangereux d’administrer aux nourrissons plusieurs vaccins en même temps ?

Non, ce n'est pas dangereux. Selon les données scientifiques disponibles, l'administration de plusieurs vaccins en même temps n'a pas d'effet négatif sur un système immunitaire normal. Le système immunitaire est très efficace. Il peut gérer et réagir à des millions de micro-organismes en même temps.

Lire la suite...

Pourquoi vacciner si tôt après la naissance ?

Dans l'utérus, le foetus reçoit principalement les anticorps de sa mère et développe progressivement une capacité à produire ses propres anticorps.

L'allaitement maternel protège également, partiellement, les nourrissons contre certaines infections parce que l'enfant reçoit dans le lait de sa mère des protéines qui stimulent son système immunitaire.

Lire la suite...

Pourquoi ne pas attendre l’âge de 10-12 ans avant de vacciner les enfants contre la rubéole et les oreillons, afin de laisser la possibilité à l’organisme de développer naturellement ces maladies ?

Si on vaccine les enfants vers 12 mois contre les oreillons, c'est justement pour leur éviter de faire cette maladie. Souvent, on perçoit les oreillons comme une maladie d'enfant bénigne. Cette réputation est totalement usurpée : cette infection provoque une inflammation très douloureuse des glandes salivaires.

Lire la suite...

Tous les vaccins présentent un risque. Pourquoi faire courir ce risque à mon enfant ?

Les vaccins sont parmi les outils les plus sûrs de la médecine moderne et l'une des mesures de prévention les plus efficaces dans l'histoire de la médecine.

Lire la suite...

Puisque la plupart des enfants sont vaccinés et ne peuvent donc transmettre les maladies concernées, pourquoi devrais-je faire vacciner mon enfant ?

Les enfants non vaccinés courent un beaucoup plus grand risque que les autres d'attraper des maladies contagieuses. 
Certaines récentes épidémies de rougeole dans notre pays ont pris naissance dans des groupes d'enfants non vaccinés (par exemple dans des écoles anthroposophiques à Gand).

Lire la suite...

Les vaccins peuvent-ils transmettre des maladies animales aux êtres humains ?

De nombreux vaccins récents sont fabriqués directement à partir de techniques de "génie génétique": les antigènes sont fabriqués directement, sans passer par l'intermédaire de cultures de virus ou de bactéries.

Lire la suite...

Les vaccins contenant des antibiotiques sont-ils dangereux ?

Certains vaccins contiennent des quantités négligeables d'antibiotiques (néomycine, polymyxine ou streptomycine) qui empêchent la contamination du vaccin par des bactéries.

Lire la suite...

Les vaccins contenant de l’aluminium sont-ils dangereux ?

Certains vaccins contiennent en quantité infime des sels d'aluminium qui servent d'adjuvant, c'est-à-dire qu'ils favorisent une meilleure réponse immunitaire aux vaccins, ce qui les rend plus efficaces (diphtérie, tétanos, coqueluche, hépatites A et B). 

Lire la suite...

Les vaccins contenant un dérivé du mercure sont-ils dangereux ?

Certains vaccins pour adultes contiennent en quantité infime des dérivés de mercure qui permettent de mieux conserver le vaccin.
Pour connaître les composants d'un vaccin, consultez la notice. 

Lire la suite...

La grossesse est-elle une contre-indication à la vaccination ?

De nombreux vaccins, en particulier ceux qui sont constitués de bactéries ou de virus vivants atténués, sont généralement contre-indiqués pendant la grossesse. Par précaution, ces vaccinations sont  reportées après la grossesse, sauf lorsque la vaccination est indispensable ou recommandée en raison de circonstances particulières.

Lire la suite...

Une allergie aux levures est-elle une contre-indication à la vaccination ?

L'allergie aux levures n'est pas une contre-indication à la vaccination, à moins qu'il y ait eu précédemment une réaction anaphylactique aux levures. 

Lire la suite...

Une allergie aux oeufs est-elle une contre-indication à la vaccination ?

 L'allergie aux oeufs provoque chez les personnes qui en souffrent, des réactions anormales lors de la consommation d'oeufs (ballonnements, troubles digestifs, éruptions cutanées, nausées, diarrhée, crises d'asthme, eczéma, ...) pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique.

Lire la suite...

Que contiennent les vaccins ?

Le principal ingrédient de la plupart des vaccins est le microbe - tué ou vivant atténué - (virus ou bactérie), ou une partie du microbe, ou encore un de ses antigènes, ou une anatoxine (toxine inactivée) qui stimule le système immunitaire pour qu'il puisse reconnaître et prévenir la maladie à l'avenir.

Lire la suite...

Comment les anticorps anti-tétanos agissent-ils sur la toxine tétanique?

La vaccination contre le tétanos permet de stimuler la production d'anticorps contre la toxine secrétée par cette bactérie (plus d'informations dans notre article sur ce site).

Des internautes nous ont demandé comment les anticorps anti-tétaniques pouvaient agir dans le milieu anaérobie (c'est à dire sans oxygène) d'une plaie. En effet, une telle plaie n'est (presque) plus irriguée par le sang et ne reçoit donc pas directement les anticorps.

Lire la suite...

Un rappel de vaccin contre le tétanos peut-il provoquer de fortes réactions ?

Le vaccin contre le tétanos donne souvent des réactions locales à l'endroit de l'injection : 50 à 85% des personnes ont une gêne au point d'injection et 25 à 30% ont un léger gonflement ou une rougeur.
Ces réactions sont généralement modérées.

Lire la suite...

Le vaccin contre la coqueluche peut-il causer des lésions au cerveau ?

Le vaccin contre la coqueluche n’entraîne pas de lésions au cerveau.
Il est cependant contre-indiqué en cas d’anomalies neurologiques évolutives.

Lire la suite...

Le vaccin contre l’hépatite B peut-il causer ou aggraver la sclérose en plaques ?

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, aucune étude ne prouve qu'il y ait un lien entre la vaccination contre l'hépatite B et le développement ou l'aggravation d'une sclérose en plaques.

Lire la suite...

Une personne atteinte de sclérose en plaques peut-elle se faire vacciner contre la fièvre jaune ?

La sclérose en plaques (SEP) n'est généralement pas considérée comme une contre-indication pour l'administration du vaccin contre la fièvre jaune. Un patient atteint de SEP peut donc être vacciné, plus particulièrement en dehors de poussées évolutives.

Lire la suite...

Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les oreillons peut-il causer la sclérose en plaques ?

Les recherches récentes fondées sur des méthodes scientifiques rigoureuses et les comptes-rendus d'études menées partout dans le monde n'ont pas apporté de preuves d'un lien entre le vaccin RRO et la sclérose en plaques.

Lire la suite...

Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les oreillons peut-il causer l’apparition de maladies inflammatoires de l’intestin (Maladie de Crohn ou recto-colite ulcéro-hémorragique) ?

Il n'existe pas de preuve dans les études scientifiques que le vaccin RRO puisse causer l'apparition de maladies inflammatoire de l'intestin.
La première année de vie d'un enfant est une période de croissance et de développement exceptionnels, pendant laquelle des problèmes graves peuvent faire leur apparition.

Lire la suite...

Le vaccin RRO contre la rougeole, la rubéole et les oreillons peut-il causer l’autisme ?

Selon les affirmations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),la vaccination RRO ne provoque pas l’autisme.

Lire la suite...