• Le site d'information en matière de vaccination
  • Pensez à vous faire vacciner tout au long de votre vie

Vaccination contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (rattrapage à 5-6 ans)

GENERALITES

Depuis 1985, on procède en Belgique à une vaccination systématique contre la rougeole, la rubéole et les oreillons par un vaccin trivalent constitué de virus vivants atténués de la rougeole, la rubéole et les oreillons : le RRO.

 

INCIDENCE

Rougeole

En Belgique, le nombre de cas de rougeole a baissé considérablement depuis la vaccination systématique :

  • En 1982-1983 : 1.281 cas/100.000 habitants en Wallonie et 714 en Flandre.
  • Pour les 6 premiers mois de 2016: ± 6 cas pour 1.000.000 habitants.
  • Depuis la fin de l'année 2016, on constate une recrudescence de cas en Wallonie et à Bruxelles. 
Entre le 1er janvier 2017 et le début du mois de mars 2017, plus de 70 cas ont été déclarés en Wallonie. Plusieurs cas ont été également déclarés à Bruxelles.

L'OMS espérait une éradication totale de la rougeole pour 2010. Mais pour atteindre cet objectif, chaque pays doit présenter une couverture vaccinale de 95% pour le première et pour la deuxième dose de vaccin.

En Europe, pour l'année 2014 et les premières semaines de 2015, plus de 22.000 cas ont été recensés dans sept pays : Kirghizstan, Bosnie-Herzégovine, Russie, Géorgie, Kazakhstan mais aussi plus près de nous en Allemagne et Italie.
Cette persistance de la circulation du virus met en péril l'objectif d'éliminer la maladie en Europe. Ainsi, des cas groupés ont été signalés, par exemple sur un bateau de croisière en Italie en février 2014 ou après une exposition canine en Slovénie en novembre 2014. Des épidémies sont constatées, comme par exemple en Allemagne actuellement, ou aux Pays-Bas et en Angleterre en 2013.

En Belgique, au cours des 6 premiers mois de l'année 2016, 67 cas avaient été recensés. Ils concernent les 3 Régions du pays, avec 31 à Bruxelles, 21 en Flandre et 15 en Wallonie. Une majorité de ces cas touchaient des enfants: 25 cas chez des enfants de moins de 5 ans, 12 cas chez des enfants âgés de 5 à 14 ans et 9 chez des adolescents de 15 à 19 ans (19 cas au-delà de 19 ans).
Parmi les 64 personnes infectées, 28 avaient été hospitalisées, dont 12 enfants âgés de moins de 5 ans, 4 enfants entre 5 et 9 ans et 8 adultes de plus de 25 ans. Toutes s'étaient rétablies, mais des complications sévères avaient été rapportées pour 3 adultes (deux cas de rhabdomyolyse avec nécessité de soins intensifs et 1 cas de cytolyse hépatique). Un cas de complications sévères était rapporté parmi les enfants.

Le taux de vaccination en Belgique atteint ± 92% pour la première dose de vaccin RRO. Mais la couverture vaccinale pour 2 doses reste trop faible: en Wallonie et à Bruxelles, elle atteint à peine 75%.
Cette situation est à l'origine d'un déplacement des cas de rougeole dans les tranches d'âge plus élevées (plus de 14 ans). Des épidémies localisées (par exemple dans des écoles) surviennent fréquemment. Au cours de l'année 2011, plus de 500 cas ont été déclarés en Belgique.

Une amélioration s'avère donc indispensable chez nous.

Rubéole

En Belgique, les données épidémiologiques sont peu fiables.
Dans d'autres pays appliquant la même vaccination systématique, on enregistre une nette diminution des rubéoles congénitales (à la naissance). Elle s'explique par le fait que les jeunes enfants vaccinés ne sont plus une source de contagion pour leur mère ou leur entourage.

Oreillons

En Belgique, le nombre de cas d'oreillons a également baissé considérablement depuis la vaccination systématique :

  • En 1982-1983 : 1.103 cas/100.000 habitants en Wallonie et 548 en Flandre.
  • En 1997-1999 : 47 cas /100.000 habitants en Wallonie et 40 en Flandre
  • En 2008, seuls 50 cas ont été déclarés en Belgique (sous-estimation probable)
  • En 2015 : 19.9 cas/100.000 en Wallonie, 47.2 en Bruxelles et 17.6 en Flandre (mais pour 2013 11.2 en Wallonie et 99.5 en Flandre). 

Des épidémies localisées surviennent régulièrement. Ainsi, au cours de l'année 2012, plusieurs foyers de cas ont été identifiés en Belgique. 

 

CALENDRIER

Le calendrier vaccinal de base recommande deux doses aux âges suivants:

A 12 MOIS:

Première dose de vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons

A 11 - 12 ans:

Deuxième dose de vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons

A 5-7 ans, les services de promotion de la santé à l'école, à l'occasion d'une visite en médecine scolaire, vérifient le statut vaccinal et proposent une vaccination de rattrapage si nécessaire (réalisée en 3ème maternelle ou première année primaire). Le médecin traitant de l'enfant peut évidemment pratiquer la vaccination de rattrapage à cet âge, ou avant.

L'objectif de la deuxième dose est de renforcer la protection, mais aussi de protéger les enfants qui auraient échappé à la première vaccination ou chez qui le premier vaccin n'a pas eu l'effet protecteur escompté (environ 5%).

Le vaccin RRO peut être administré préventivement dans les 72 heures qui suivent un contact avec une personne atteinte de rougeole.

 

EFFETS INDESIRABLES

Immédiatement après la vaccination, des réactions locales peuvent apparaître, comme une sensation de brûlure au site d'injection.

Après 5 à 12 jours, les symptômes d'une forme atténuée de rougeole ou de rubéole peuvent apparaître durant 2 à 3 jours : fièvre peu élevée, éruption fugitive et/ou arthralgies (douleurs articulaires) passagères. Les sujets qui présentent des symptômes post-vaccinaux ne sont pas contagieux, car le virus vaccinal n'est pas transmissible.

Exceptionnellement, dans un cas pour un million de doses administrées, une encéphalite post-vaccinale peut survenir (à titre de comparaison, la rougeole entraîne une encéphalite chez une personne infectée sur 1.000).

Il n'existe aucun lien entre la vaccination RRO et le développement d'une maladie inflammatoire de l'intestin ou d'un autisme. Des études bien conduites ont clairement exclu cette possibilité (voir Questions/Réponses).

 

CONTRE-INDICATIONS

Comme pour tout vaccin, si un effet secondaire important (réaction anaphylactique) survient après l'administration d'une dose de vaccin RRO, il constitue une contre-indication formelle à la poursuite de la vaccination par ce vaccin.

Il n'est pas indiqué de vacciner pendant la grossesse.

Il est important de ne pas reporter la vaccination en raison de fausses contre-indications telles qu'une fièvre légère (< 38°5), une toux, un nez qui coule, une prise d'antibiotique ou la présence d'une allergie en absence d’antécédent de réaction anaphylactique.

 

VACCINS DISPONIBLES EN BELGIQUE

Le coût de la majorité des vaccins administrés à un enfant jusqu'à ses 18 ans, aux âges proposés par le calendrier vaccinal officiel, est intégralement supporté par les Communautés et le Fédéral, assurant la gratuité totale aux parents.

Le Programme de vaccination de la Fédération Wallonie - Bruxelles offre un accès gratuit au vaccin  protégeant contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, pour les nourrissons, les enfants de 11-12 ans (ainsi que pour le rattrapage chez les enfants non encore vaccinés jusqu'à 18 ans). 

Pour bénéficier de cette gratuité, le vaccin doit être commandé par le médecin vaccinateur auprès de la Fédération Wallonie - Bruxelles.

Vaccin protégeant contre la rougeole, la rubéole et les oreillons, disponible gratuitement pour les nourrissons, pour le rattrapage à 5-6 ans et pour les 11-12 ans
- M.M.R. VaxPro™ (Sanofi Pasteur MSD)

Vaccins trivalents contre la rougeole, la rubéole et les oreillons disponibles en pharmacie
- Priorix™ (GSK) – Coût : 1 dose + 1 ml solv. : 22,04 euros - contient des protéines d'oeuf de poulet et de la néomycine.
Ce vaccin est partiellement remboursé (75% du coût) par l'INAMI.
- M.M.R. VaxPro™ (Sanofi Pasteur MSD) – Coût : non communiqué -  contient des protéines d'oeuf de poulet, de la gélatine et de la néomycine.

Pour consulter la notice d'un vaccin, consultez le site de l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé.

Mis à jour le 07/03/2017

Références
- Répertoire commenté des médicaments. Chapitre "vaccins". www.cbip.be 

Guide de vaccination. Conseil Supérieur de la Santé. Pour consulter les fiches actualisées.
- Vaccines (6th edition). Plotkin, Orenstein, Offit. 
- Maladies infectieuses - Mars 2017. N) 3. AVIQ & Communiqué de presse du 24/2/2017.